IMG 2569 Copier

La question paraît simple, mais la réponse n’est pas si évidente. Car on entend parler de trail bien sûr, mais aussi de course nature, course de montagne, course verte, ultra-trail.
Trail se définit : « Course pédestre avec classement et/ou prise de temps se déroulant en milieu naturel sur un parcours matérialisé formé notamment de chemins ou sentiers d’une distance supérieure à 42 km et dont la totalité des surfaces goudronnées n’excèdent pas 15% de distance totale du parcours et se déroulant en autonomie ou en semi autonomie… »

LE TRAIL EN PRATIQUE

Le Trail s’oppose à la course à pied « classique » principalement par le terrain : avec le Trail, on entre dans le tout-terrain : chemins, sentiers, en forêt, à la campagne, en plaine, en montagne, mais aussi pierriers, sable, neige, herbe, boue, bref, tout ce que mère Nature nous offre !
Fini donc les foulées rasantes, répétitives de la course sur bitume, en trail, il va falloir lever les pieds et adapter votre foulée en permanence ! Avec le Trail, on passe aussi de la 2D à la 3D, on apprend à grimper mais surtout à marcher et s’économiser en montée. Gare aussi aux descentes, bien souvent plus destructrices que les montées d’un point de vue musculaire.
Le plaisir de courir et la sensation de s’évader est également beaucoup plus présent, renforcé par cette immersion dans la nature, impossible à retrouver en course sur route.

Le trail, seulement pour les régions montagneuses ?

C’est là que l’on se trompe souvent, le Trail n’est pas réservé aux régions montagneuses, il y a des épreuves dans tout le royaume. Vous serez sans doute surpris de toutes les « bosses » qu’il peut y avoir autour de chez vous ! L’EcoTrail d’Amizmiz en est un exemple, avec le parcours 57km cumulant 2000 mètres de dénivelé positif !

TRAIL ET BONNE AMBIANCE

Des parcours plus variés, la beauté des paysages, un chrono relégué au second plan, ne peuvent qu’inciter à plus de détente et de convivialité par rapport aux courses sur route.

TRAIL ET PATRIMOINE LOCAL

Les organisateurs cherchent aussi à faire découvrir aux coureurs le patrimoine local, aussi bien pendant la course en proposant aux coureurs de passer par des curiosités locales, qu’après la course en offrant aux participants un produit du terroir.

TRAIL POUR LES DEBUTANTS

Voici une autre idée reçue : le Trail n’est pas réservé aux bons coureurs. De nombreuses courses proposent des parcours découvertes très accessibles, même pour les débutants, avec un kilométrage et un dénivelé réduit. De quoi profiter de la bonne ambiance, des paysages, et de s’imprégner de « l’ambiance Trail » 

TRAIL PLUS DIFFICILE QUE SUR LA ROUTE

Il ne faut pas croire non plus que c’est plus difficile qu’une course sur route, car la plupart des gens marche pendant les montées, ce qui permet de faire baisser la fréquence cardiaque. Et les descentes roulantes permettent aussi de récupérer. De plus, on se sent vraiment plus libre qu’en course sur route, je pense qu’on ose beaucoup plus marcher dès qu’on en ressent le besoin, sans avoir la hantise d’être regardé de travers.

EN CONCLUSION

Vous l’avez compris, nous vous invitons à découvrir le Trail, vous ne le regretterez pas ! Pour commencer, vous pouvez très bien inclure une sortie par semaine sur chemin en terrain vallonné, votre sortie longue par exemple. Il y a sûrement de quoi faire autour de chez vous (même pour les citadins !), renseignez-vous. Vous pratiquez peut-être déjà le rail sans le savoir ! L’entraînement spécifique ne viendra que plus tard, pour ceux qui souhaitent approfondir.